InfosRecevez par courriel le bulletin d'informationClique ici
Fédéral

CGT CARREFOUR HYPERMARCHÉS

  • septembre 24, 2020
  • 3 min read
CGT CARREFOUR HYPERMARCHÉS

L’épidémie du Covid-19 n’est pas encore terminée que Carrefour met en place un nouveau process organisationnel du travail appelé « test » dans une trentaine de magasins (et bientôt une soixantaine)…

Cette nouvelle organisation du travail à la sauce Taylorienne, loin de permettre la préservation de la santé et de la sécurité des salariés, notamment par le respect des mesures sanitaires de distanciation physique, va encore alourdir les charges et cadence de travail de salariés déjà épuisés par le pic de pandémie subi sur le territoire il y a quelques mois à peine.

Découlant directement du précédent plan « EOS », visant à « découper » les magasins en 3 ou 4 secteurs, ce nouveau projet directionnel ironiquement baptisé « TOP » consiste à former 3 équipes distinctes qui, sans lien, devront exécuter désormais des tâches répétitives et abrutissantes, affichant ainsi sans complexe une volonté d’imposer le lean management sauce Taylor comme modèle organisationnel sur les secteurs alimentaires et bientôt non-alimentaire !

L’équipe « Front » sera chargée de « dépoter » les palettes et ne plus faire que du remplissage, le tout dans des séquences de travail quasi chronométrées !

L’équipe « Back » sera cantonnée quant à elle, hiver comme été, dans des réserves, tantôt glaciales, tantôt surchauffées, à un travail répétitif de réception et d’entreposage de palettes !

L’équipe « Data » sera, quant à elle, chargée de l’étiquetage, de l’analyse des ruptures et, étonnamment, du contrôle de l’ensemble des dates de péremption de tous les produits de ces secteurs !

Dans un contexte où les mesures sanitaires imposent la distanciation physique, Carrefour invente donc un projet qui, photos et vidéos à l’appui, ne permet à l’évidence plus le respect de celles-ci et dégradent encore davantage les conditions de travail des équipes en sous-effectif, provoquant ainsi, déjà et après quelques jours de « test » seulement, plusieurs accidents du travail !

Les salariés ne sont pas des robots destinés à subir sans cesse l’augmentation des cadences et des charges de travail, le séquencement de leurs tâches et leur répétitivité rendent désormais obsolète la part d’autonomie, jusqu’alors existante, qui permettait à chacun d’entre eux de penser et d’organiser leurs tâches de travail quotidiennes !

La CGT demande à la direction de stopper immédiatement le déploiement de ce projet déqualifiant et dangereux pour la santé des salariés tel que confirmé par le cabinet d’expertise, désigné par le CSE-Central de l’entreprise, qui a mis en évidence les nombreux risques intrinsèques à ce projet, tels que, par exemple, les risques Psycho-Sociaux et de Troubles Musculosquelettiques !

Contacts presse
Frank GAULIN
Délégué National CGT Carrefour Hypermarchés
Tél : 06 82 07 11 02

Virginie CAVA
Déléguée Nationale Adjointe CGT Carrefour Hypermarchés
Tél : 06 61 44 82 12

About Author

Federation CGT du commerce