InfosRecevez par courriel le bulletin d'informationClique ici
Fédéral

LORSQUE LE PATRONAT DE LA PRÉVENTION SÉCURITÉ ET DE LA SÛRETÉ AÉROPORTUAIRE AFFICHE SON MÉPRIS AUX PREMIERS DE CORVÉE !

  • octobre 11, 2020
  • 3 min read
LORSQUE LE PATRONAT DE LA PRÉVENTION SÉCURITÉ ET DE LA SÛRETÉ AÉROPORTUAIRE AFFICHE SON MÉPRIS AUX PREMIERS DE CORVÉE !

LES SALARIÉS APPELLENT À UNE MOBILISATION NATIONALE LE 5 NOVEMBRE 2020.

Depuis des années, les travailleurs du secteur de la prévention sécurité et de la sûreté aéroportuaire ont assuré les métiers régaliens dans notre pays dans tous les secteurs.

Les attentats du 11 septembre 2001 avaient montré l’importance et rôle qu’ont joué les agents de la sécurité privée en matière de prévention d’alerte et d’action sur le territoire national.

Dans un contexte de risques d’attaques et d’agressions permanentes, le personnel de ce métier se voit confier des exigences multidimensionnelles à des responsabilités à plusieurs échelles.

La crise sanitaire liée à la Covid-19 a, une fois de plus, mis en exergue le rôle fondamental de la profession tant négligée par le patronat et le gouvernement.

Durant cette pandémie, il a été recensé plus de 21 morts dans ce secteur d’activité, alors ces derniers n’ont fait qu’assurer la continuité de l’activité pour la protection des personnes et des biens.

Dans les établissements de soins (hôpitaux, cliniques…), ils ont dû gérer les incivilités et intervenir dans les services.

Dans la grande distribution, ils étaient à l’entrée des magasins sans avoir de moyens de protection suffisants bien que le Président de la République ait déclaré une situation de guerre sanitaire. Malheureusement, les soldats étaient sans munitions. Ils étaient de la chaire à canon !!!

Dans les entrepôts ou services logistiques, ils ont continué à faire les contrôles d’accès. Dans toutes les entreprises qui continuaient leur activité, ils ont continué à assurer leurs missions…

Ce qu’a démontré le confinement c’est que ce ne sont pas les premiers de cordée qui ont permis au pays de tourner, mais bien les premiers de corvée, tous les métiers mal payés et non reconnus tels que celui de la prévention sécurité…

Les travailleurs de la sécurité privée qui ont pris une large part de cet effort sont en droit d’attendre la reconnaissance de leur métier par l’augmentation des rémunérations !

Au moment où les agents de la sécurité privée sont constamment menacés, agressés, verbalement et physiquement, une réponse inattendue est venue de la part du patronat du Groupement des Entreprises de Sécurité (GES) : celle d’une augmentation de 0.4%.

La CGT reste mobilisée et continue à revendiquer une augmentation générale des salaires.
• Le minima salarial à 1.800 euros
• Une augmentation de 300 euros pour tous les travailleurs de la branche prévention sécurité et sûreté aéroportuaire.
• Une prime liée aux risques auxquels ils sont constamment confrontés
• Une majoration des heures de nuit, du dimanche et des jours fériés.

La CGT appelle tous les agents de la sécurité et de la sûreté aéroportuaire à la mobilisation nationale du 5 novembre :

Devant le siège du patronat GES, à 10h00
146 Boulevard Diderot
75012 Paris

Contact presse
Elhadji NIANG
Secrétaire fédéral
Tél : 06 95 91 03 92

About Author

Federation CGT du commerce