InfosRecevez par courriel le bulletin d'informationClique ici
Fédéral

Monoprix débouté de ses demandes

  • mars 28, 2022
  • 2 min read
Monoprix débouté de ses demandes

En date du 20 janvier 2022, le tribunal judiciaire de Nanterre imposait à Monoprix de régulariser la rémunération des salariés ayant illégalement subi une retenue sur leur Prime Objectif Performance, et ce dans un délai de 2 mois à compter de la signification de la décision et sous astreinte de 10 000€ par jour de retard et par infraction.

Monoprix a fait une assignation en référé d’heure à heure le 4 mars 2022 en demandant un délai de grâce de 10 mois pour exécuter le jugement.

Monoprix, de toute mauvaise foi, estimait être dans l’impossibilité de régulariser les salariés en raison de la complexité des opérations, qu’il y aurait urgence à leur accorder un délai supplémentaire vu les sommes et les pénalités encourues au titre de l’astreinte.

Par ordonnance de référé rendue le 25 mars 2022, le tribunal judiciaire de Nanterre déboutait Monoprix de toutes ses demandes.

Ce jugement fait valoir qu’il n’est pas possible d’accorder un délai de grâce en matière de créances salariales.

La CGT Monoprix et la Fédération CGT Commerce et Services continueront à faire valoir les droits des salariés de Monoprix malgré toutes les tentatives de l’enseigne pour s’y soustraire.

Contact presse

Miranda Di Lorenzo
Déléguée Syndicale Centrale
Tél : 06 14 86 88 00

About Author

Federation CGT du commerce