InfosRecevez par courriel le bulletin d'informationClique ici
Contenu Magazines

ÉCHANGES 426 – Novembre 2023

  • janvier 18, 2024
  • 3 min read
ÉCHANGES 426 – Novembre 2023

Grève Européenne : Tous ensemble pour contrer l’austérité !

Nous étions nombreuses et nombreux à battre le pavé lors de cette première journée européenne, intersyndicale et interprofessionnelle de grève et de manifestations le 13 octobre, pour protester contre l’austérité qui frappe tous les pays européens. En effet, les motifs de mécontentement ne manquent pas, alors que les réformes anti-sociales se succèdent à coup de 49-3 ou en s’appuyant sur les votes de droite et d’extrême-droite.

Les négociations concernant l’AGIRC-ARRCO se sont conclues le 4 octobre avec une revalorisation des pensions de retraite complémentaire de 4,9% au 1er novembre, ainsi que la suppression du malus.
Le gouvernement impose une réforme violente avec la retraite à 64 ans. Par le biais de cet accord, il veut empêcher toute amélioration des pensions des retraité·e·s du privé.

Ce gouvernement s’attaque aux pauvres ainsi qu’aux plus précaires au lieu de lutter contre la pauvreté en revalorisant les salaires et les pensions.

La nouvelle loi, ironiquement baptisée loi “Plein Emploi”, est d’une brutalité sans nom envers tous les travailleurs précaires, les privés d’emploi, les allocataires des minima sociaux, les travailleurs handicapés et les jeunes en insertion.

En effet, chaque bénéficiaire du RSA devra travailler 15 à 20 heures hebdomadaires, sous peine de voir son allocation diminuer voire disparaître.

Avec cette réforme, le gouvernement remet en question le droit fondamental à l’emploi inscrit dans la constitution de 1946 et glisse progressivement du droit à l’emploi vers une obligation de travailler.
Les travailleurs ont pleinement compris les enjeux sociétaux, et des luttes s’engagent un peu partout, y compris dans nos secteurs d’activités.

Le 19 octobre, un rassemblement d’ampleur s’est tenu devant le Ministère de l’Économie à Bercy à l’appel de notre Fédération, afin de revendiquer des augmentations de salaires significatives permettant de vivre dignement et de faire face à l’inflation.

Ce rassemblement revêtait une importance particulière, survenant trois jours après le début de la conférence sociale portant notamment sur les salaires et à laquelle notre Fédération était représentée.

Cette première mobilisation en appelle, bien évidemment, d’autres, car c’est tous ensemble que nous pourrons contrecarrer l’austérité souhaitée par le gouvernement et le patronat.

Echanges 426 – Novembre 2023

About Author

Federation CGT du commerce