InfosRecevez par courriel le bulletin d'informationClique ici
Fédéral

Appel du Comité Fédéral National du 18 novembre 2022

  • novembre 21, 2022
  • 2 min read
Appel du Comité Fédéral National du 18 novembre 2022

Alors que la période covid a eu des effets sociaux dévastateurs sur la classe travailleuse, la sortie de crise ne l’a pas épargnée et l’a plongée dans une précarité devenue insoutenable.

Face à l’envol inflationniste des produits de première nécessité et de l’énergie, les salariés de nos secteurs se retrouvent à devoir faire des choix entre des dépenses toutes aussi vitales les unes que les autres.

Pour toute réponse, le gouvernement propose une série de mesurettes très éloignée des besoins des salariés, laissée au bon vouloir du patronat et surtout qui pénalise notre système de protection sociale en les exonérant de cotisations sociales. Dans le même temps, les dividendes augmentent de façon exponentielle et indécente.

Ce que veulent les salariés, ce sont de vraies augmentations de salaires pour vivre dignement de leur travail. Partout la colère monte, et là où les salariés se mobilisent, ils obtiennent gain de cause. La lutte des travailleurs des raffineries en est le parfait exemple.

Gouvernement et patronat sont parfaitement conscients de la grogne sociale latente et essaient de diviser les travailleurs en les opposant les uns aux autres. Leur système capitaliste destructeur est mis à mal et c’est le moment pour nous de porter et imposer un autre projet de société juste et égalitaire.

Seul un rapport de force portant le progrès social répondra aux enjeux auxquels nous sommes confrontés. Pour cela, nous devons toutes et tous nous mobiliser ensemble pour revendiquer un SMIC à 2000€, une augmentation réelle de tous les salaires et un départ à la retraite avec un taux plein à 60 ans.

Le CFN, réuni les 17 et 18 novembre, appelle l’ensemble des salariés du commerce et des services à multiplier les actions de grève sur le mois de décembre, et les appelle à se mettre en grève et à se mobiliser le 7 décembre à Paris, pour revendiquer de vraies hausses de salaires. Seule la lutte et la mobilisation, qui ne connaissent pas la trêve des confiseurs, paient !

About Author

Federation CGT du commerce